Le Président du Réseau Libéral Africain, RLA, l’Honorable Olivier Kamitatu Etsu, déplore la répression brutale par les forces de l’ordre de la manifestation pacifique organisée par l’opposition guinéenne le 27 février dernier. Ces violences dirigée contre la population a entrainé des dégâts matériels importants, deux cents blessés et la mort  de huit civils et d’un policier. Le Président du Réseau présente ses condoléances attristées aux familles endeuillées et exprime sa vive préoccupation devant la persistance des violences  cinq jours après la marche  du 27 Février.

Le Réseau Libéral Africain et tous ses membres condamnent sans appel l’usage des armes à feu par les forces de sécurité guinéennes et demandent à ce que les responsables des tueries et des blessures soient traduits devant la justice.  Par ailleurs, le RLA condamne fermement les agressions perpétrées contre les journalistes, les membres de la société civile et les militants des partis politiques

Le Réseau Libéral Africain soutient la décision de ses membres –  l’Union des Forces Démocratiques de Guinée (UFDG), l’Union des Forces Républicaines (UFR) et le Parti de l’Unité et du Libéralisme Social (PULS) – ainsi que celle des autres partis de l’opposition, de se retirer des discussions aussi longtemps que leurs revendications légitimes n’auront pas été traitées à travers un dialogue inclusif dirigé  par un médiateur impartial et crédible.

Le Réseau Libéral Africain est persuadé que dans les conditions actuelles, les élections législatives prévues pour le 12 mai 2013 ne seront ni libres ni démocratiques, et qu’elles pourraient  de ce fait conduire à  des violences susceptibles de mettre en danger la stabilité et l’unité du pays.

Le Réseau Libéral Africain demande au Président Condé de prendre en considération les revendications légitimes de l’opposition et qu’il fasse en sorte que – deux années après son élection controversée –  la Guinée se dote, enfin, d’un Parlement qui soit l’expression de la volonté populaire.

Le Réseau Libéral Africain lance un appel aux partenaires techniques et financiers de la Guinée notamment la Communauté économique des États de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO), l’Union Africaine, les Nations Unies, la Francophonie et l’Union Européenne pour qu’ils exhortent les autorités guinéennes à organiser des élections inclusives libres et à transparentes dans un climat apaisé.

Le Réseau Libéral Africain travaillera avec tous les partis membres et avec l’Internationale Libérale afin que tout le soutien soit accordé à la mise œuvre sur une base consensuel d’un processus électoral conduisant à des élections démocratiques dont les résultats seront acceptés par tous.

Le RLA exhortent les autorités guinéennes veiller au respect des droits humains et des libertés fondamentales et à ce que tous les auteurs et commanditaires des crimes commis contre les manifestants pacifiques soient traduits en justice pour être punis conformément à la loi

 

 

 

Fait à Cape Town, le 4 mars 2013

Recommended Posts

No comment yet, add your voice below!


Add a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *